Résumé du livre

Entre le jeune Mack, condamné à un quasi-esclavage dans les mines de charbon des Jamisson, et l’anticonformiste Lizzie, épouse déçue d’un des fils du maître, il n’a fallu que quelques regards et rencontres furtives pour faire naître une attirance. Mais dans la société anglaise du XVIIIème siècle, encore féodale malgré les idées neuves de ses philosophes, l’un et l’autre n’ont de choix qu’entre la soumission et la révolte. Rebelle, fugitif, repris et condamné Mack se retrouve déporté dans une plantation de Virginie. Alors seulement, il comprendra que le bonheur se gagne en forçant le destin.

Des crassiers de l’Ecosse aux docks de la Tamise, de l’Amérique esclavagiste aux premières incursions vers l’Ouest encore vierge, l’auteur des Piliers de la Terre, nous entraîne ici dans une superbe épopée où la passion amoureuse se confond avec l’aspiration de toute une époque à la liberté et à la Justice.

 

Présentation de l’auteur

Ken Follett né le 5 juin 1949 à Cardiff, est un écrivain gallois. Diplômé en philosophie de l'University College de Londres, il travaille comme journaliste à Cardiff puis à Londres avant de se lancer dans l'écriture, en particulier les romans d’espionnage et historiques.

En 1978, L'Arme à l'œil devient un best-seller et reçoit l'Edgar des auteurs de romans policiers d'Amérique. Ken Follett ne s'est pas cantonné à un genre ni à une époque : outre ses thrillers, il a signé des fresques historiques, tels Les Piliers de la Terre et Un monde sans fin. Ses romans sont traduits en plus de vingt langues et plusieurs d'entre eux ont été portés à l'écran. Ken Follett vit aujourd'hui à Londres.

 

Avis personnel

Avant d'entamer un gros bouquin comme les Piliers de la terre, je voulais avoir un petit aperçu de l'auteur en lisant un de ses livres et pas forcément le plus connu. Je ne suis pas déçue,  Ken Follet possède un sens narratif unique, la construction de l'histoire est dosée à la perfection, la documentation historique est riche et les rebondissements toujours présents font de ce roman une réussite. 

Je vous le conseille, ainsi que "La marque de Windfield" que je viens de terminer et qui est tout aussi bien.